En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies permettant la mesure d'audience. OK Refuser

Comment notre peau réagit-elle aux agressions de l’extérieur?

La peau est en interaction perpétuelle avec l’environnement. Ce dernier est la source de micro-agressions utiles pour maintenir la peau en bonne santé comme la lumière, les produits chimiques ou les contacts physiques, qui entraînent des réponses cutanées variées et de nombreux processus de défense et de réparation. Néanmoins, lorsqu’elles sont trop importantes, ces agressions peuvent également entraîner des maladies de peau qui vont progressivement rendre celle-ci de plus en plus vulnérable.21

Le soleil : 21

L’exposition solaire est en petite quantité très bénéfique pour la peau car elle permet la synthèse de vitamine D et l’amélioration des capacités de protection cutanée. Néanmoins, en quantité excessive, elle constitue une réelle agression. Elle peut être à l’origine d’un vieillissement cutané accéléré, de la survenue de coups de soleil et dans les cas les plus graves, de l’apparition de cancers de la peau (notamment de type mélanomes ou carcinomes).Homme exposé au soleil sur une plage

La fatigue : 22

Le manque de sommeil a certaines conséquences au niveau de la peau. Bien que minimes, ces réactions peuvent être une « mauvaise mine », caractérisée par une perte de l’éclat du teint, une modification des petites rides du visage et l’apparition de rougeurs et de cernes.

Homme endormi dans les transports en commun

La pollution : 23

Les effets de la pollution sur la peau sont nombreux et s’expriment différemment en fonction des individus. Ainsi, la peau peut être amenée à peler ou à transpirer davantage, à devenir plus grasse ou à perdre en souplesse. Au cours du temps, elle peut également devenir de plus en plus intolérante.

Cheminées industrielles émettant des fumées

Le tabac : 24

Le tabagisme régulier est un facteur important du vieillissement précoce de la peau. En effet, un fumeur voit ses rides apparaître plus tôt ; de plus, elles sont plus marquées que celles d’un non fumeur. La peau est également affinée, pâle et de couleur jaunâtre ou grisâtre. Par ailleurs, le tabagisme tend à favoriser certaines maladies de la peau, comme l’acné, le psoriasis et certains cancers cutanés. Enfin, la cigarette a un effet nuisible sur la cicatrisation des plaies.

Homme fumant une cigarette

Les cosmétiques et le maquillage : 25

Chez les personnes sensibilisées, l’utilisation de produits cosmétiques est susceptible de provoquer des intolérances. Généralement localisées au niveau du visage et du cou, elles se caractérisent par des sensations d’irritations : picotements, inconfort, voire brûlures. Les cosmétiques responsables sont le plus souvent les produits de toilette, de maquillage et les déodorants.

Les allergies sont plus rares. Elles entraînent des démangeaisons, des rougeurs ou un eczéma local, et sont généralement liées aux parfums ou aux conservateurs contenus dans les cosmétiques.

Exemple de différents produits cosmétiques

Les produits chimiques : 21

Les agressions chimiques sont susceptibles de provoquer des phénomènes d’irritation ou d’allergie, notamment en milieu professionnel. Sur le long terme, elles peuvent entraîner une inflammation chronique de la peau et un retentissement important sur la vie sociale et active.

Jerrican contenant des produits chimiques toxiques

Les lésions de la peau :

Les lésions de la peau ne sont pas toujours liées à des agressions sur le long terme. Elles peuvent également s’apparenter à des blessures, provoquées par différents mécanismes : traumatismes, exposition à une source de chaleur trop importante, geste à visée esthétique, processus de cicatrisation… De ces différentes causes résultent plusieurs types de lésions, qu’il est nécessaire de savoir soigner afin d’éviter la douleur et les complications éventuelles :

Pour en savoir plus

Anatomie de la peau

Références

  1. Dubertret L. Peau et environnement. C.R. Acad. Paris, Sciences de la Vie / Life Sciences. 2000;323:629-32.
  2. Cohen-Letessier A. La lumière de la peau. Ann Dermatol Venereol. Hors-Série 1 : Livre des résumés. 2012:139(6-7):H20-H22.
  3. Boisnic S, Branchet MC. Vieillissement cutané environnemental. EMC-Dermatologie Cosmétologie. 2005;2:242-47.
  4. Biver-Dalle C, Humbert P. Tabac et peau. Ann Dermatol Venereol. 2010;137:568-72.
  5. Fléchet ML, De Prost Y. L’intolérance aux cosmétiques. Rev. Fr. Allergol. 1997;37(7):847-50.